Oui les Almoravides et les tirailleurs au nom de la liberté.

Publié le par samba

if you want to read in English click here 

Oui au nom de l’islam sous l’appellation «les Almoravides» nous étions devant aux 11ém et 12ém siècle et au nom de la liberté sous le nom des Tirailleurs nous avons fait les deux guerres au 20ém siècle.  

Les peuls, même s'ils sont souvent présentés comme un groupe ethnique, il ne s'agirait pas, selon l'écrivain malien Amadou Hampâté Bâ, d'une ethnie, mais plutôt « d'un ensemble culturel assez homogène (islamisé et foulaphone, c'est-à-dire parlant peul) »

L’Île à Morfil

(Berceau de la civilisation «foutanké » vivaient les sérères, les soninkés, les wolofs, les peuls etc. …)

L’Île à Morfil est la plus grande île du Sénégal. Elle est située dans le nord du pays, entre le fleuve Sénégal proprement dit et l'un de ses bras secondaires, le Doué.

Vers le XIe, Morfil se trouvait au cœur du Tekrour, l'un des premiers États subsahariens musulmans. C'était donc un important centre de commerce transsaharien. Par la suite l'île a fait partie de l'Empire du Ghana, puis de l'Empire du Mali.

Le royaume du Tekrour  fut constitué par le peuple Toucouleur (mélange de Peuls et de négrides).

Elle a finalement été conquise par les Français. Son nom signifie littéralement l'île aux ivoires", car des éléphants y vivaient et y avaient peut-être leur cimetière. Ils ont disparu depuis les années 1960.

 Localisation

fleuve Sénégal

Coordonnées

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e9/Geographylogo.svg/18px-Geographylogo.svg.png16° 35′ 01″ N 14° 35′ 02″ W

Superficie

1 250 km2

 

 

                  map_fouta.jpgile-a-Morfil.jpg

 

Ndiadiane Ndiaye (Njajaan Njaay) est, selon la tradition orale, l’ancêtre des Wolofs. Il n’a pas quitté le Fouta et le Waalo. On retrouve ses descendants au Fouta, au Jolof, au Waalo, au Bundu et au sin et Saalum.

Un descendant de Ndiadiane Ndiaye aurait régné, le premier en tant que bourba du Djolof, de 1200 à 1249, mais les chronologies par rapport à son règne divergent. D'après les spécialistes, l'homme qui met fin au règne du Bourba Ndiaye est Tiramakan Traoré, l'un des généraux de l'armée de Soundiata Keita, le fondateur de l'empire mandingue. Selon les griots spécialistes de cette période, pour englober le Grand Djolof à l'empire du Mali, Soundjata Keita envoie une armée dirigée par Tiramakan Traoré pour tuer le Diolofin Mansa (ce qui en mandingue signifie l'empereur du Djolof).

Ndiadiane Ndiaye a des origines almoravides du groupe Lemtuna, par son père maure du nom d'Abou-bakr Ben Omar ou Abou Dardaï, mort (à wedu tekroro coté de soubalo mboumba), avant sa naissance tué par la flèche d'un archer soninké, sa mère étant une princesse toucouleur du nom de Fatoumata Sall, fille du Lamtoro (chef de la province du Toro), au Tekrour

Les almoravides:

 

Au XIe siècle, Yahya Ibn Ibrahim, un des chefs Lamtūna (« hommes voilés » et « chameliers », tribu berbère Sanhadja, actuellement une partie des Touareg sont issues de cette tribu), constatant le manque de connaissances de ses hommes en matière d'Islam, fit appel au religieux Abdallah Ibn Yasin, d'obédience malékite et puritain.

Son enseignement fut rejeté.

Aussi Vers 1042, alors qu'il était simple étudiant en religion musulmane à Kairouan (Tunisie), il prit la décision d' enseigner l'islam.

Abdallah Ibn Yasin natif de Tiznit (Maroc) émigra.  Ainsi il fut accueilli dans le tekrour à coté de l'actuel village qui porte son nom sur l'île à morfil.

L’ile à morfil offre toutes les fonctionnalités (eau potable, gibier et est imprenable).


Les historiens traditionnels du Fouta situent ici la 1ére université islamique au 11ém siècle. Selon ces mêmes historiens c’est de là et par Dioudé que partaient beaucoup d’hommes pour la guerre sainte. (Dioudé veut dire traverser à gué, en pular). 

Abdallah Ibn Yasin prêchait avant tout l'obéissance à la lettre du Coran et l'importance de la discipline. 

Il Fonda un ribat, et devenant chef des Almoravides étendit sa domination par le jihad et régna sur une immense partie du grand Sahara (Mauritanie, Sénégal, centre et sud du Maroc, ouest de l'Algérie). 

Il mourut vers 1059 en combattant contre l'émirat hérétique de Barghwata et fut enterré à Oued Krifla (commune de l'actuelle province marocaine de Khemisset).


le mouvement des Almoravides (dont l’objectif au départ était la purification de l’islam des Berbères convertis depuis le VIIe siècle) parvinrent rapidement à imposer par la force leur doctrine religieuse aux Sanhadja. Ils fondèrent des armées, et partirent à la conquête vers le nord comme le sud.


Du XIe siècle au XIIe siècle, les Almoravides régnèrent sur le Sahara, une partie du Maghreb et une partie de la péninsule Ibérique.

Au depart de Abdallah Ibn Yasin vers le Maghreb, Abu Bakr Ibn Omar le emplaca au Ribat. Il est originaire de la tribu berbère des Lemtuna et faisait partie de la confédération Sanhadja.

En 1054, il est émir de l'Adrar. Il reprend la ville d'Aoudaghost à l'empire du Ghana. En 1056, Abdallah Ibn Yasin le nomme à la tête des armées almoravides. En 1057, il s'empare de Souss et Aghmat, au sud du Maroc actuel. Après la mort d'Ibn Yasin en 1059, Ibn Omar devient chef des Almoravides. Il est victorieux de l'émirat du Barghwata. Il envoie une armée au nord sous le commandement de son cousin Youssef Ibn Tachfin, tandis qu'il retourne vers l'Afrique occidentale en 1061.


En 1076 il capture Koumbi Saleh, la capitale de l'empire, et impose l'Islam dans la région. Il tolère l'insubordination d'Ibn Tashfin, qui conquiert Al-Andalus, et évite ainsi l'éclatement du royaume.

Le royaume est délimité par l’océan Atlantique à l’ouest, par le royaume de Castille, le royaume de Navarre, le royaume d'Aragon, le comté de Barcelone et le comté d'Urgell au nord, par les Hammadides et les Zirides à l’est, et de facto au sud par le Sahara (royaumes du Bambouk, Bure, Lobi, empire du Mali et empire du Ghana).


Abu Bakr Ibn Omar ou Abou Dardaï meurt à wedu tekroro (à coté de soubalo mboumba)  en 1087 ou 1088 , tué par une flèche empoisonnée d’un archer soninké. Abou Dardaï est le père de Ndiadiane Ndiaye.

Ndiadiane Ndiaye est le fils d'Abou-bakr Ben Omar ou Abou Dardaï, sa mère était une princesse Peuls du nom de Fatoumata Sall, fille du Lamtoro (chef de la province du Toro), au Tekrour. Ndiadiane Ndiaye est né après le décès de son père. 


Yusuf ibn Tashifin fut le premier émir de la dynastie dont la capitale était Marrakech. Au nom de l’islam, il conquit l’Espagne en 1086 avec 15 000 hommes. (Une armée composée de musulmans Africains)


Youssef Ibn Tachfin (1009?-1106) aussi nommé Youssef ben Tachfine. Sa date et son lieu de naissance sont inconnus.


 Il régna de 1061 à sa mort en 1106. Vers 1062, il fonda sa capitale Marrakech (que les français appelèrent Maroc, de l'espagnol Marruecos.

C'est à partir de cette ville que Youssef ben Tachfine mènera ses campagnes, notamment en Espagne. Le mausolée des Almoravides se trouve à Marrakech.


Ali Ben Youssef (1083-1142) est le fils de Youssef Ibn Tachfin,  Il succèdera à son père en 1106 pour régner pendant 37 ans, soit jusqu'à sa mort en 1142.


C'est lui qui fortifia la ville de Marrakech, fondée par son père.


Tachfin Ben Ali est le fils de Ali Ben Youssef. En 1138, Ali Ben Youssef nomme son fils Tachfin Ben Ali pour Héritier.


3ème Emir de la dynastie des Almoravides, né à une date inconnu, mort en 1145. Tachfin Ben Ali était le fils de Ali Ben Youssef, et le petit fils de Youssef Ibn Tachfin. Tachfin Ben Ali s'était distingué en Espagne à la victoire d'Uclès face aux chrétiens (1108) et à Fraga (1134).

La situation politique à la fin du règne de son père était inquiétante, voir critique, entre1140 et 1141, les Almohades s’étaient emparé des oasis du sud puis de Taza, ils échouèrent devant Ceuta mais prirent peu après Melilla et Alhoceima. Tachfin Ben Ali durant tout son règne eut à combattre le mouvement almohade qui n'avait qu'un seul objectif, la fin de la dynastie almoravide qu'ils jugeaient décadente.


En 1145, victorieux devant Tlemcen, les Almohades poursuivirent Tachfin ben Ali jusqu’à Oran où il se tua en tombant dans un précipice, dans sa fuite après sa défaite près d'Oran. Son frère Ibrahim Ben Tachfin lui succéda.


Ibrahim Ben Tachfin fut le 4e émir de la dynastie berbère des Almoravides, il fut le successeur de Tachfin Ben Ali. Il ne régna que peu de temps (1146-1147). Ibrahim Ben Tachfin périt à Oran en 1147 en luttant contre les troupes Almohades déjà victorieuses devant Tlemcen.

Ishaq Ben Ali fut le 5e et dernier émir de la dynastie berbère des Almoravides. Ishaq Ben Ali, fut tué lors de la prise de Marrakech par les Almohades en 1147.


Pourquoi, prés la mort de Abou-bakr Ben Omar, les chefs Almoravides semblaient tourner le dos à l'Afrique subsaharienne et concentrer leurs forces sur le Maghreb et sur l'Europe?


1) la mission de purification de l’islam des Berbères convertis depuis le viie siècle etait-elle accomplie?


2) est-ce l'emergence ou la revolte des familles du tekrour voir les consequences de l'eclatement de l'empire du Ghana?


 - Le Farba Walaldé existait depuis le 12ém siecle et le Khalifa de Thierno Wanewanebé en 1290 ainsi que les titres ou léfol de beaucoup de familles suivant les zones.


 - En 1200 l'empire du Jolof est fondée en zone Serere etTiedo


 - En  1287 l'empire du Waalo est fondée


3) l'acceleration ou le rapprochement des cycles de secheresse et l'avncée du desert ont- ils influencés en baisse le flux "nomades". Pour 30 ans à 60 ans de secheresses tous les 60 ans. La plus dure sécheresse en date se serait produite de 1400 à 1750 (soit 350 ans de secheresse).


 - Periode pendant laquelle les castes se sont figés et crsitalisés. 


 - Face à la famine, les proprietaires terriens des zones agricoles sont devenus des chefs trés puissants. L'eclatement des Empires et l'apparition de grands negociants (commercants) dans les familles Maraboutiques. 


 - Les colons francais ont penetré facilement le Fouta et avec les moyens financiers impressionnants.


La reorganisation ou la revolte des chefs (grands proprietaires des zones agricoles) pour creer l'Almamia au Fouta toro.


 - Le déplacement d'un trés grand nombre de personnes.


      -  1493              le Saalum existe comme Etat 


         - 1500               le Sin existe comme Etat


         - Vers 1500         le Cayor est fondé en tant que vassal de Jolof 


         -  En 1549           le Cayor est independant 


          - En 1540            le Bawol est fondé en tant que vassal du Jolof


           - En 1555            le Bawol est independant


           - De 1555 à 1874  Creation de l'union des peuples Cayor et Bawol


           - 1600                 Le Xaaso existe comme Etat


           - 1699                 le Bundu existe comme Etat


           -  1776              La revolution des torodo (contre les berbères qui voulaient revenir?)


  

 Darmanko

   

Publié dans OUI L'INDEPENDANCE

Commenter cet article